• Justine Henry

Panorama des indicateurs de l'accessibilité aux soins.

Mesurer l’accès aux soins de manière à comparer les territoires est un objectif qui alimente de nombreux travaux de recherches. Les mesures de l’accessibilité spatiale aux médecins classiquement utilisées en France sont la densité médicale, la distance d’accès et le temp d’accès au médecin le plus proche. Depuis 2018 l'’indicateur socle de référence est l'accessibilité potentielle localisée (APL).


La densité médicale

La densité médical est un rapport du nombre de médecins pour 100.000 habitants.

Cet indicateur est couramment utilisé par le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) pour suivre l’évolution de la démographie médicale à l’échelle départementale.


Dans l'Atlas de la démographie médicale de 2018, la densité médicale est calculée à l'échelle départementale et à l'échelle régionale pour différents types de professionnels :

  • les médecins généralistes,

  • les spécialistes médicaux,

  • les spécialistes chirurgicaux,

  • l'ensemble des médecins en activité régulière,

  • les médecins en activité régulière ayant un statut salarié ou libéral,




Au 1er janvier 2018 ; la densité médicale française, métropole et DOM, est de 270.3 médecins pour 100 000 habitants. Les COM recensent la plus faible densité avec 185.4 médecins pour 100 000 habitants tandis que la région Provence Alpes Côte d’Azur enregistre la plus forte densité avec 343.9 médecins pour 100 000 habitants.



L'étude de la variation des densités médicales départementales et régionales sur des périodes de 1 an à 10 ans permet d'apprécier son évolution dans le temps et de percevoir les dynamiques.


Cet indicateur appliqué sur des zones administratives produit un effet frontière important. En effet de nombreux départements à densité forte et faible sont mitoyens. L’échelle de l’indicateur ne permet pas de traduire une réalité de territoire suffisamment fine.



La distance et/ou le temps d’accès au médecin le plus proche.

La distance d'accès, en voiture, peut être exprimée en kilomètres à partir de la base de données Route 500 de l'ING et en temps de trajet (minutes) aux heures creuses et aux heures de pointe, en appliquant une vitesse de circulation sur le réseau.


Pour calculer la distance d'accès, chaque commune de métropole est qualifiée de "équipée" ou "non équipée" en producteur de soins selon la cible étudiée. La distance prise en compte est la distance en voiture entre la commune non équipée et la commune équipée la plus proche. Donc, lorsque la distance d'accès est nulle pour les habitants résidant dans une commune, on considère que la commune est équipée ; c'est-à-dire qu'il existe au moins un producteur de soins ou un service hospitalier ou un matériel lourd dans la commune.


Cet indicateur permet de s’affranchir des zonages administratifs et aborde la question de l’accès par l’usage. Il s’applique à une cible définie (médecin généraliste, service d’urgences, maternité) et dépend du mode de transport étudié.


La dernière étude du temps d’accès aux médecins généralistes réalisée par la DREES en 2017 montre que :

  • 98% de la population française accède à un médecin généraliste en moins de 10 minutes (zone bleue claire sur la carte ci-dessous),

  • seul 0,1% de la population, soit 57.000 habitants doit faire 20 minutes ou plus de voiture pour accéder à un médecin généraliste (zone bleue foncée sur la carte ci-dessous),

  • 84% de la population réside dans une commune où exerce un médecin généraliste.


La carte révèle que c’est dans les terres de la région Provence-Alpes Côte-d’Azur, dès que l’on s’éloigne du littoral méditerranéen, et en Corse qu’il y a le plus de territoires à plus de 20 minutes d’un médecin généraliste.


Quelques emprises sont aussi présentes dans la zone géographique des Cévennes, aux alentours de Narbonne et à la frontière espagnole Ouest.




Appliqué aux établissement de santé prenant en charge des urgences tous types d’équipement confondus (SU, SMUR, HéliSMUR et hélicoptères de la Sécurité civile), l’indicateur révèle des zones géographiques avec un temps d’accès supérieur à 30 minutes majoritairement implantées dans la “diagonale du vide” : au coeur de la région le Grand Est, en Bourgogne, dans la région de Nevers, aux alentours de Castres, dans la région des Landes, aux alentours de Digne-les-bains (PACA) et à la frontière espagnole.






Appliqué aux maternités, c’est une tout autre configuration du territoire qui se dessine (source Le Monde).

C'est une fois de plus en PACA que les emprises géographiques avec un temps d'accès supérieur à 60 minutes sont les plus étendues.





L’accessibilité potentielle localisée (APL) : l’indicateur de référence en matière d’accès aux soins.


L'indicateur accessibilité potentielle localisée (APL) est développé par la DREES et l’Irdes en 2012 sur la base de l’indicateur de densité répartie développé pour caractériser l’accès aux établissements de santé (Mizrahi et Mizrahi, 2011). L’APL 2012 est exprimé en ETP/100.000 habitants.


Le calcul de l’APL repose sur la construction de « secteurs flottants » (zone de recours) et s’affranchit du zonage administratif.


En 2017, une nouvelle version de l’APL est construite et calculée à l’échelle des communes (DREES 2017).



Il tient alors compte « à la fois de la proximité et de la disponibilité des médecins (…) Il intègre également une estimation de l’activité des médecins ainsi que des besoins en fonction de l’âge de la population locale et permet des variantes tenant compte de l’âge des médecins ou encore de leur secteur de conventionnement ». L’APL 2017 est exprimé en 'nombre de consultations/habitant/an'.


Le rapport stipule que « l’APL est un indicateur paramétrable (choix des médecins pris en compte, choix des seuils de distance, norme de quantification de l’activité, pondération des patients en fonction de leur âge…). Ces paramètres peuvent modifier assez sensiblement les résultats obtenus. »





Articles récents

DésertiX est une communauté Open Science qui promeut une approche scientifique de l’accès aux soins et développe des outils pour permettre aux acteurs locaux d’agir en adéquation avec les besoins de leur territoire.

Suivez-nous

DésertiX est une association loi 1901 qui a pour objet de contribuer à l’amélioration de l’accès aux soins sur le territoire français. 

  • LinkedIn DesertiX
  • Twitter DesertiX
  • Facebook DesertiX

© 2020 par DésertiX